5 lieux d’Histoire en Martinique

Edifices historiques, ruines témoins d’un passé riche et complexe, villes empreintes de mémoire, la Martinique regorge de lieux d’Histoire que l’on peut visiter, admirer, et dont on comprendre l’évolution.

Véritables marqueurs chronologiques, ces sites font partie du patrimoine culturel et historique de l'île.

Débutons notre balade avec la Bibliothèque Schœlcher. Au cœur de la capitale, c’est un site incontournable, qui a vu défiler des milliers de touristes et à surtout accueilli des têtes pensantes et des figures de premier ordre en son sein : tel qu’Aimé Césaire qui venait y étudier durant des heures entre ses allées regorgeant de trésors littéraires.

Une anecdote et pas des moindres, cette bibliothèque a voyagé par bateau, de Paris à Fort-de-France, car construite en 1884 dans la capitale hexagonale, puis présentée à l’Exposition Universelle de 1889, avant d’être démontée puis transportée jusqu’à la capitale foyalaise.

Un joyau d’architecture de bois, de fer forgé et de béton, classé monument en 1973. Certainement l’un des plus bels édifices de Fort-de-France.

 

Poursuivons notre escapade avec une de nos 5 merveilles, située à quelques mètres de la première. Autre géant d’Histoire, surplombant la Baie de Fort-de-France, brillant de mille feux chaque 30 Décembre lors du désormais incontournable show pyrotechnique des Boucans de la Baie, abritant également des iguanes endémiques. Vous l’aurez compris c’est le Fort Saint-Louis.

C’est le tout premier site martiniquais a avoir été classé monument historique, anciennement appelé Fort Royal, c’est un fort militaire qui a été le théâtre de bataille entre la France et la Hollande en 1674. C’est le seul fort de la Caraïbe qui soit militarisé à ce jour.

Il est ouvert au public du Mardi au Samedi, de 9h à 16h.

Les tarifs sont les suivants :

Adulte (12 ans et +) = 8 euros

Enfant entre 6 et 12 ans = 4 euros

Enfant de moins de 6 ans = gratuit

 

Troisième arrêt : La ville de Saint-Pierre

La ville de Saint-Pierre est connue pour ses ruines, qui en font tout son charme. Mais également son vieux théâtre, le cachot de Cyparis, et sa Baie.

Des vestiges que petits et grands peuvent visiter au cours de balade en petit train.

En embarquant à bord du petit train de Saint-Pierre, vous traverserez une ville au passé tumultueux.

Ce sont 3 périodes charnières :

17ème siècle : surnommé le Petit Paris des Antilles, Saint-Pierre était la capitale de la Martinique.

8 Mai 1902 : l’éruption de la Montagne Pelée rase complètement la ville

Année 1990 : Saint-Pierre est labélisée Ville d’Art et d’Histoire

Saint-Pierre est un véritable poumon historique de la Martinique, venez découvrir ou redécouvrir cette belle commune du nord de l’île.

 

 

Prochain stop : Les ruines du Château Dubuc

Situées à la Presqu’île de la Caravelle à Trinité les Ruines du Château Dubuc sont classées depuis 1992.

Ces ruines sont celles d’un château construit au 18ème siècle. On cultivait la canne à sucre et le tabac sur ces terres.

1974 : Les ruines deviennent un parc naturel, où l’on érigea un musée retraçant la vie des propriétaires de l’époque, la famille de Pierre Du Buc.

Un site extraordinaire, avec une vue imprenable sur la caravelle, et de l’océan à perte de vue.

 

 

Dernier arrêt : La Route de la Trace 

Dernier site historique et pas des moindres… une route ! Ouverte par les jésuites et longue de 40 kilomètres, la route de la Trace date du 18ème siècle. Pour relier la capitale foyalaise à la commune du Morne-Rouge et par extension celle d’Ajoupa Bouillon.

Une route qui fait le bonheur de tous les randonneurs, avec ses sentiers de forêt tropicale dense, ses panoramas parfaits pour de belles prises de photos et ses jardins botaniques.

La nature en Martinique est aussi considérée comme un monument de premier ordre, et un témoin d’histoire modelé au fil des siècles.

 

Vous avez maintenant l’embarras du choix pour débuter votre traversée des époques, et découvrir des pans de l’histoire de la Martinique à travers monuments et vestiges. Quelle sera votre prochaine aventure, jusqu’où remonterez-vous dans le temps ?